Murmures

Colecciones visuales del Club Lambertov

Text

Colecciones visuales del Club Lambertov

Text

Investisseur Pro
Te gusta esta página · 23 de abril de 2017 · Editado ·

C'était si simple:
- Lieu de Naissance: Planète Terre
- Race: Humaine
- Politique: La Liberté
- Religion: L'Amour

Une société basée sur la liberté et l'amour est une société prospère et heureuse...
C'est de moins en moins le cas en France (et ailleurs).

Voter, c'est donner pouvoir à un élu, c'est abandonner sa liberté (et donc sa responsabilité), pour normalement améliorer la société.
Mais les élections sont devenues un outil permettant de diviser pour mieux régner, et donner pouvoir à une élite dont le but n'est pas d'améliorer la société, mais de contrôler la population pour assurer leurs propres intérêts.
Chaque élection nous éloigne en réalité de la liberté, et nous rapproche de la forme ultime de gouvernement:
l'état totalitaire, qui contrôle tout, soit l'absence totale de liberté, et de responsabilité...

1984 George Orwell:

"Il ne s'agit pas de savoir si la guerre est réelle ou non. La victoire n'est pas possible. Il ne s'agit pas de gagner la guerre mais de la prolonger indéfiniment. Une société hiérarchisée repose sur la pauvreté et l'ignorance. Le but de la guerre est de maintenir la société au bord de la famine. La guerre est menée par l'élite contre ses propres sujets. Son objectif n'est pas de vaincre, mais de garder sa structure sociale intacte.

Il y a partout la même structure pyramidale, le même culte d'un chef semi-divin, le même système économique existant par et pour une guerre continuelle.

La guerre, c’est la paix. La liberté, c’est l’esclavage. L’ignorance, c’est la force.

Le mot « guerre », lui-même, est devenu erroné. Il serait probablement plus exact de dire qu’en devenant continue, la guerre a cessé d’exister. […] Une paix qui serait vraiment permanente serait exactement comme une guerre permanente. [C'est] la signification profonde du slogan du parti : La guerre, c’est la Paix.

L’acte essentiel de la guerre est la destruction, pas nécessairement de vies humaines, mais des produits du travail humain. La guerre est le moyen de briser [. .. ] les matériaux qui, autrement, pourraient être employés à donner trop de confort aux masses et, partant, trop d’intelligence en fin de compte.

Les masses ne se révoltent jamais de leur propre mouvement, et elles ne se révoltent jamais par le seul fait qu'elles soient opprimés. Aussi longtemps qu'elles n'ont pas d'élément de comparaison, elles ne se rendent jamais compte qu'elles sont opprimés.

En résumé, une société hiérarchisée n'était possible que sur la base de la pauvreté et de l'ignorance."

On comprend ainsi pourquoi les "élus" abrutissent le peuple, et livrent une "guerre" continue contre le "terrorisme", tout en leur livrant des armes et en leur ouvrant les frontières à tout va.

Colecciones visuales del Club Lambertov

Text

rène Grosjean
·
📢🙏🖋️ TÉMOIGNAGE 📢🙏🖋️

"Une nouvelle maternité... un accouchement idyllique !
Avant de songer à avoir des enfants, nous étions des occidentaux « classiques » et obéissions aux canons de la diététique moderne. Quand je fus enceinte de ma première fille, j'écoutai les conseils tous azimuts et consommais par exemple une tranche de foie de veau par semaine (officiellement pour le fer.). A sa naissance, épuisée et ayant du mal à l'allaiter, je consommai plusieurs verres de lait par jour (officiellement pour le calcium). Deux ans plus tard, je mis au monde un deuxième enfant. Certaines croyances ayant disparu, je m'épargnai le foie de veau et le lait. En revanche, je cédai à la plupart de mes envies, véritables pulsions alimentaires (chocolat, pain,.). Dix-huit mois plus tard, j'étais dépressive, pleurant du matin au soir. Mes filles, nourries de pâtes et de riz, semblaient ingérables, avaient des troubles du sommeil et du comportement, otites et rhinopharyngites chroniques. Comme on ne trouve que ce que l'on cherche, la vie a guidé mes pas dans le cabinet d'Irène Grosjean où plusieurs de mes questions ont trouvé leur réponse.

J'entamai une modification de mon alimentation : jus de légumes, graines germées, délicieux repas de fruit. J'ai redécouvert les crudités, abandonné la viande. Trois mois plus tard, j'étais mince, joyeuse et belle.

Cet élan fit grandir en moi l'envie d'une nouvelle maternité suivie par Mme Grosjean qui m'assura que je ne vivrais plus ce que j'avais vécu avec mes deux filles. La vie lui donna raison. La grossesse fut d'abord différente. Au lieu des 16 kg habituels je ne pris que 5 kg. Je fermai mes oreilles et écoutai mon corps : tomates, fraises, pêches. J'avançai vers ce qui allait être un accouchement idyllique : 3 heures en tout, sans douleur ni panique. Quinze minutes après sa naissance, ma fille tétait goulûment mon lait qui coulait en abondance. Maintenant elle est souriante, calme, tout en étant éveillée et sensible à son environnement. Elle regarde avidement les fruits que je mange, qu'elle suce à l'occasion : la poire et l'orange ont ses faveurs. Mes deux premières filles se sont adaptées à ces changements apportés progressivement et dans l'amour. Elles dorment facilement tous les soirs, après leur repas de fruit, et toute la nuit. Nous avons oublié les hivers de rhumes à répétition. Elles sont plus calmes. Quand les repas de cantines sont trop éloignés de nos habitudes, elles réclament en rentrant leur verre de jus de pruneaux. Elles savourent avec joie leur apéritif carotte - fenouil fraîchement pressé.

Aujourd'hui, il y a de la joie dans notre foyer et elle y est entrée par l'assiette !"

Colecciones visuales del Club Lambertov

Text

Colecciones visuales del Club Lambertov

Text

Qu’est-ce que le sionisme ?
YAHIA GOUASMI·JUEVES, 24 DE ENERO DE 2019
Selon Wikipédia, le sionisme est une idéologie politique fondée sur un sentiment national juif, décrite comme nationaliste par les uns et comme émancipatrice par les autres, prônant l’existence d’un centre territorial ou étatique peuplé par les Juifs en Terre d’Israël.
Mais en réalité cette définition ne reflète en rien la nature profonde du sionisme.
En effet celle-ci peut se définir de manières différentes selon notre degré de conscience et d’engagement.
1. Tout d’abord, la vision véhiculée par le sionisme lui-même est un amalgame voulu et réfléchi pour tromper et induire en erreur. En confondant le judaïsme et le sionisme, ce dernier devient alors la ligne directrice du judaïsme et prend ainsi en otage toute la communauté juive mondiale, en la rendant responsable de ses crimes.
L’antisionisme devient alors, par cette définition, la forme réinventée de l’antisémitisme, maxime maintes fois martelée par nos médias et nos hommes politiques.
Il s’agit bien évidemment d’une vision erronée, et combattue par le judaïsme authentique tel qu’il est prêché par Yechouroun Judaïsme contre Sionisme ou Neturei Karta.
2. Une autre conception, admise par une grande majorité, est celle d’un conflit lointain entre Juifs et Palestiniens se battant pour un bout de terre que chacun réclame. Un combat qui ne nous concernerait donc en rien et ne nous toucherait nullement.
C’est une vision qui est propagée par nos médias de masse en vue de détourner l’opinion publique du danger que cette idéologie représente pour nous.
Elle est communément acceptée par une grande partie des associations pro-palestiniennes qui réduisent volontairement ou involontairement le sionisme, au conflit israélo-palestinien.
3. Mais beaucoup aujourd’hui prennent conscience que le sionisme est présent bien au delà du cadre des frontières de la Palestine occupée et qu’il prend racine dans :
Les grandes instances internationales telles l’ONU, le FMI, L’OTAN, l’UE, La ligue Arabe.
Les lobbies tel que l’AIPAC aux USA ou le CRIF en France qui oriente et définissent les politiques mises en place par les gouvernements.
Les multinationales et les grands établissements financiers ainsi que les organes médiatiques qu’ils détiennent.
Tous ces groupes de pressions ultra-puissants oeuvrent à l’unisson dans l’objectif de sécuriser et de développer l’état illégitime d’Israël qu’ils ont crées, quitte à provoquer le chaos partout ailleurs.
Cette troisième définition est celle généralement défendue par la « Dissidence » et les médias alternatifs, taxés souvent de conspirationnistes ou de complotistes.
4. Mais une dernière catégorie de personnes considère cette idéologie comme étant la plus grande menace pour notre monde.
En effet, lorsque l’on relit la géopolitique à la spiritualité, on se rend compte que le sionisme est en réalité une invention diabolique, voulue et réfléchie, prenant forme à la fin des temps afin de soumettre l’Humanité.
L’objectif est de créer, à travers la mondialisation, une société globale, en apparence idéale, et qui aura pour capitale Jérusalem. L’hégémonie du sionisme sur l’ensemble de notre planète sera alors établie, et notre allégeance sera l’unique alternative.
Ainsi, toute résistance à ce nouvel ordre sioniste sera durement réprimée et tous les moyens seront utilisés pour casser ceux qui refuseront de s’y soumettre.
Dans cette conception du sionisme fondée sur l’eschatologie (la science de la fin des temps), cette société mondiale connaîtra son apogée avec l’apparition du Dajjal/Antechrist qui règnera sur le monde pendant une courte période avant d’être anéantie par le Messie et le Mahdi.
Ceci est la vision portée par Yahia Gouasmi du Parti Anti Sioniste, qui est également partagée par d’autres mouvements ou individus, tels le Centre Zahra, Yechouroun Judaïsme contre le Sionisme ou encore Cheikh Imran Hossein.

Colecciones visuales del Club Lambertov

Text

Didier Lambert 3 de abril a las 14:25 · Jonathan Sturel 31 de marzo a las 23:25 La nomination de la franco-sénégalaise Sibeth Ndeye au poste hautement symbolique et significatif de Porte-parole du gouvernement est exactement un acte politique de la majorité ; je veux dire que c'est une étape supplémentaire en direction d'un projet politique qui s'annonce tourné vers l'inclusion de plus en plus importante des populations extra-européennes dans le jeu politique national. Ce poste est par excellence celui qui fait la liaison entre le pouvoir et la population. C'est maintenant Ndeye qui viendra dire aux Français à quelle sauce ils seront mangés, c'est maintenant vers elle que se tourneront toutes les caméras et toutes les agences de presse de France. Le message que cela envoie aux Français est limpide : si le gouvernement de votre pays a quelque chose à vous dire, c'est par l'intermédiaire d'une Africaine qu'il le fera ; ce qui fait d'elle le visage du gouvernement, le visage de la France d'en haut. Elle n'a effectivement aucun pouvoir exécutif : son rôle dans ce film est symbolique et communicationnel. Mon interprétation : l'oligarchie mondialiste et immigrationniste au pouvoir avait déjà, depuis longtemps, renoncé à la défense des intérêts français et du peuple français. Depuis l'aventure Gilets jaunes et le défi lancé par le peuple à son Altesse et à son système, l'oligarchie a compris qu'elle ne pourrait plus compter encore très longtemps sur la passivité des masses françaises. L'urgence pour elle est de trouver et de consolider une base arrière, une base secondaire d'appui sur laquelle spéculer politiquement et électoralement. Sa survie en dépend. Ce qui me fait penser et craindre que dans les années à venir, l'oligarchie va vraiment mettre le paquet dans l'inclusion des extra-européens. Le délire antiraciste va s'amplifier, les nominations vont se multiplier, la traque anti-patriotes va s'hystériser ; d'ailleurs nous avons des signes qui nous indiquent que ce plan est en marche. Les temps qui viennent vont véritablement être une épreuve pour les nerfs. Il faudra être fort, soit pour ne pas basculer dans la violence, soit pour affronter l'ennemi si nous basculons dans la violence. 2Tú y Marie-Noelle David-Pichon Me gusta Me gusta Me encanta Me divierte Me asombra Me entristece Me enfada

Colecciones visuales del Club Lambertov

Text

Colecciones visuales del Club Lambertov

Text

Colecciones visuales del Club Lambertov

Text